Mes lectures

Ivy Wilde

Je profite de ce beau lundi ensoleillé pour vous partager mon retour sur Ivy Wilde, un roman pétillant d’humour.

Tout d’abord, je dois avouer que c’est sa couverture qui m’a attirée : elle est juste superbe et totalement magique, ce qui colle parfaitement avec l’histoire vendue soit dit en passant ! Par contre je suis un peu déçue après ma lecture : l’héroïne nous est décrite comme un peu « rondouillette », j’aurais aimé qu’elle soit plus réaliste sur la couverture sur laquelle elle me semble juste être de poids tout à fait basique.

Mais si je me recentre sur son contenu je dois avouer qu’Ivy Wilde est une lecture très agréable : c’est drôle par moment, à d’autres on est touchés et à d’autres encore on lève les yeux aux ciels en se reconnaissant – un peu trop – dans le personnage d’Ivy. Même si je dois avouer que son niveau de feignantise est quand même plus poussé que le mien… et heureusement ! L’enquête m’a tenue en haleine et j’ai dévoré ce premier tome en quelques heures.

Ce n’est pas un coup de coeur mais c’est un très bon livre. Les personnages sont drôles, touchants, attachants. Bon, sauf Brutus… lui veut juste manger. Mais il est tellement fidèle à l’idée que je me fais des pensées profondes des chats.

J’ai adoré cette héroïne sortie du système à cause d’une profonde injustice, et peut-être d’un trop grand génie. Elle est tête brulée, intelligente, intuitive et tellement sarcastique : et moi j’adore ça ! Tous les personnages évoluent au cours du premier tome, pourtant ils restent tellement fidèles à eux-mêmes : et ça, j’adore !

Mais, Solène, avec tous ces compliments à n’en plus finir, pourquoi n’est-il pas dans tes coups de coeur ? Merci d’avoir posé la question ! Pour tout vous dire, j’ai été freinée par le nombre ahurissant d’insultes dans la première partie du roman. Bien dosé (comme dans la deuxième partie de l’histoire), c’est drôle. Mais trop… bah c’est trop.

Bref, je conseille vivement cette lecture aux amoureux de fantastique, de magie et d’humour et je vous souhaite de passer un aussi bon moment que moi aux côtés d’Ivy !

Le résumé

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n’est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d’une aide magique, malgré ses talents.

Si ça ne tenait qu’à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu’à ce que mort s’en suive.

Mais quand elle se retrouve victime d’une erreur d’identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d’investigation de l’Ordre Hermétique du Crépuscule d’Or.

Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l’Ordre ; et le fait d’être liée magiquement à l’Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu’empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d’un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu’il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.

Et s’il l’oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.

Courez chez votre libraire préféré ou achetez-le en ligne :


Acheter sur AMAZON

Abonnez-vous à mon blog pour recevoir mes articles :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s